Retour sur le Salon des Entrepreneurs

Je reviens sur mon passage au Salon des Entrepreneurs de Paris des 4 et 5 février dernier. Assidue de ce type d’événement, il s’agit de ma 3e édition en un an.

 Salon des Entrepreneurs La première fois, j’étais encore salariée, mais en voie de partance. Je me suis imprégnée de tout en sentant que quelque chose de bien aller m’arriver : ma vie de freelance d’aujourd’hui. Tout en gardant le nez au vent avec ma nouvelle sensation de liberté, j’ai amassé une dose phénoménale d’informations sur l’auto-entrepreneuriat.

Lors de ma deuxième visite, j’étais un peu plus aguerrie venant d’intégrer ma couveuse d’entreprises. J’étais sensible au networking, mais pas que.

Pour cette 3e session, j’avais trois objectifs : me gargariser de la Presse récente portant sur les sujets de l’entrepreneuriat, les réseaux pour ne pas rester seule après ma sortie de couveuse et régler des détails pratiques qui me tracassent : la responsabilité civile professionnelle et la comptabilité.

Salon des entrepreneurs

Le salon des entrepreneurs

La Presse

Comme pour les éditions précédentes du Salon, j’ai été servie en journaux traitant de l’entrepreneuriat. Je n’ai pas le temps d’étudier chaque article, pour l’instant. Dès que possible, je me plonge dans cette lecture, source d’inspiration.

Pour les réseaux et les aspects pratiques, ma sélection est intuitive. Vous noterez que je n’ai pas encore testé les structures mentionnées.

Le networking ou les réseaux

Étant une femme, je privilégie les réseaux féminins comprenant bien mes problématiques de maman entrepreneure.

Le réseau de femmes chefs d’entreprises Action’elles a attiré mon attention. L’objectif de ce réseau est d’accompagner les entrepreneures dans leur projet de création d’entreprises ou dans le développement de leur structure. Des ateliers sont fréquemment proposés (à partir de 30 euros), ainsi que des petits déjeuners pour favoriser le networking (8 euros). L’adhésion pour un an est de 80 euros. Il ne me reste plus qu’à participer à une réunion pour obtenir de plus amples informations.

Je tiens aussi à vous parler de Force Femmes ayant été très bien accueillie par ses membres. Je pense à mes amies qui se lancent maintenant avec un sacré cran. Cette association est destinée aux femmes de plus de 45 ans, sans emploi. Force Femmes leur offre gratuitement un accompagnement et un soutien pour la création de leurs entreprises.

Une amie me conseille les séances de « speed networking » organisées par le Salon. Présenter son activité en une minute, un réel challenge à remporter !

Les aspects pratiques

La responsabilité civile professionnelle

Aujourd’hui, je bénéficie d’une assurance auprès de ma couveuse. Que se passera-t-il par la suite si je renverse mon thé sur l’ordinateur d’un client ? C’est ce type de question qui m’amène à me renseigner sur la responsabilité civile professionnelle. Hiscox, spécialiste des assurances professionnelles, protège les métiers du Web. Les activités dédiées à Internet étant nouvelles et subjectives, tous les assureurs ne les couvrent pas. Hiscox a, par ailleurs, l’habitude des entrepreneurs.

La comptabilité

Actuellement, je gère ma comptabilité avec le logiciel de ma couveuse d’entreprises et avec mon conseiller attitré. Demain, il n’y aura plus personne pour m’épauler. Je prends donc les devants en m’intéressant aux outils de comptabilité.

C’est ainsi que j’ai fait la connaissance de l’équipe de macompta.fr. Ce site Internet permet de s’occuper de sa comptabilité et de sa gestion en ligne. Le concept m’attire, car il est facile (saisie intuitive, devis et factures établis de manière rapide et fiable, tableau de bord…). Les autres plus : l’accès aux données comptables de partout, à tout moment, et le prix raisonnable : 9 euros TTC par mois pour la comptabilité et 3 euros TTC (mensuel) pour les devis et les factures. L’essai est gratuit pendant 30 jours et sans engagement.

Bien qu’une sauvegarde des données soit effectuée par macompta.fr, je reste frileuse. Je me penche également sur les logiciels de gestion.

Avez-vous participé à ce Salon ? Ou bien, êtes-vous tentés de le parcourir la prochaine fois ?

 
 

4 commentaires le Retour sur le Salon des Entrepreneurs

  1. la pharfelue
    18 février 2015 at 16 h 13 min (3 années ago)

    Ce genre de salon ne m’attire pas trop (peut-être à tort…), j’ai la sensation qu’il n’y a que des commerciaux qui essayent de te vendre leur truc…du coup, tu dois avoir en amont et en aval un gros boulot de tri!! Ma coop te prépare à la sortie , en briefant sur les différents statuts qui s’offrent à chacun (au cas par cas), idem pour l’assurance, la compta…
    Mais dis-moi, combien de temps tu peux rester dans ta couveuse?

    Répondre
    • Clara
      19 février 2015 at 23 h 47 min (3 années ago)

      Chère Eglantine/La pharfelue,
      Je comprends ta position quant à ce Salon. Cet événement est toutefois très intéressant quand on le prépare en amont. J’en profite aussi pour prospecter. Comme ta coopérative, ma couveuse m’offre de nombreuses formations (gestion, comptabilité, prospection, marketing, juridique…). Pour répondre à ta question, la couveuse m’accueille durant un an. Je dois donc préparer la suite des événements !

      Répondre
  2. Aurélie
    19 février 2015 at 22 h 59 min (3 années ago)

    J’ai fait plusieurs salons de ce type en 2014, avec moi aussi des objectifs à chaque fois, afin d’optimiser ma visite. Aucun salon en 2015 (pour le moment 😉 ).
    J’avais aussi été charmée par Action’elles et je suis allée l’an passé à leur réunion d’informations. Comme je suis aussi accompagnée par la couveuse, j’ai trouvé que leur offre pour les porteurs de projets n’était pas adaptée à mes besoins. J’attends donc le vrai lancement de la société, quand nous volerons de nos propres ailes, pour prendre une décision quant à ce réseau. En attendant, on se concentre sur d’autres réseaux, un peu plus locaux (comme le Club des entrepreneurs de la plaine de Versailles ou Cré’actives).

    Répondre
    • Clara
      19 février 2015 at 23 h 41 min (3 années ago)

      Bonjour Aurélie,
      Merci pour ton retour sur les salons et les réseaux.
      Je me penche également sur les réseaux locaux. Nous aurons l’occasion d’en parler.
      Bien amicalement.

      Répondre

Laisser une réponse